La climatisation, quel que soit le type, permet de réguler la température dans une habitation en fonction des conditions météorologiques. Ainsi, les climatiseurs sont entrés dans les mœurs et habitudes des ménages. Seulement, pour l’achat d’un climatiseur, il faut avoir le budget nécessaire. Avant cela, il faut bien définir ses besoins pour fixer avec sérénité la climatisation à installer pour un confort optimal des occupants.

Pourquoi climatiser sa maison ?

L’argumentation pour l’achat d’un climatiseur pour la maison est, dans un premier temps, d’éviter de souffrir de la chaleur. Ensuite, il s’agit de pouvoir réguler la température intérieure si cela s’avère nécessaire. Ainsi, acheter un climatiseur, c’est être capable de produire du froid tout en évacuant la chaleur. En un mot, c’est s’offrir un véritable  confort à la maison ; le rôle premier de la climatisation étant d’assurer celui-ci. Cet appareil est tout indiqué pour un habitat fermé où il n’est pas possible d’ouvrir ses fenêtres. C’est le cas typique des logements en centre-ville. Il y a aussi le cas des maisons de plus en plus isolées et étanches à l’air. La climatisation est l’unique solution pour une meilleure qualité d’intérieur.

Les avantages d’une climatisation 

climatisation murale

Une bonne climatisation dans les espaces intérieurs de la maison permet d’améliorer la qualité de l’air, du salon à la salle de bain en passant par la cuisine. Ainsi, il est possible d’obtenir un environnement sain, aussi bien en hiver qu’en été. En outre, la climatisation d’une ou de toutes les pièces de la maison entre dans le cadre de la réduction de la consommation énergétique.

Les technologies offertes disposent de plusieurs facilités pour les particuliers qui souhaitent acquérir cet appareil. 

Le principal avantage d’un climatiseur est le confort ressenti au niveau des occupants. En plus, l’atmosphère est plus qu’assainie. Avec l’automatisation, la climatisation des différentes pièces est facilement réglable, avec une possibilité de programmation sur la semaine. L’installation est assez facile selon les modèles de climatiseurs. L’utilisation peut être immédiate, juste après l’achat.

Concernant les inconvénients, ils diffèrent selon le type de climatiseur adopté et l’année de fabrication. En effet, les versions les plus anciennes peuvent contenir des liquides nocifs pour la planète. Ceci n’est pas le cas des nouveaux appareils qui sont plus respectueux de l’environnement. Certains types sont aussi bruyants pour laisser passer une gaine ou un tuyau. Enfin, il faut veiller à l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur de la maison. Une différence maximale de 8 ° est préconisée.

Les types de climatisation sur le marché

Le type de climatisation à adopter dépend de plusieurs facteurs. C’est à vous de voir après les présentations qui suivent.

La climatisation mobile comprend 2 types. D’abord, les monoblocs qui réunissent les deux échangeurs (évaporateur et condenseur) et le compresseur frigorifique. Ici, il y a le choix entre le monobloc mobile à condensation à air (système air-air) ou à eau (système air-eau). Pour le premier, la chaleur extraite de la pièce à rafraîchir est expulsée sur l’air extérieur. Quant au second modèle, il utilise l’eau comme moyen de réfrigération.

Parmi les climatiseurs mobiles, les splits se composent de 2 éléments reliés entre eux par un tuyau. Le premier bloc est composé de l’évaporateur monté sur des roulettes à placer dans la pièce à climatiser. Le condenseur est le second élément et se trouve à l’extérieur pour évacuer l’air chaud. La plupart des modèles fonctionnent en mode froid seul. Le modèle réversible assure également une fonction de chauffage pour l’hiver.

Modèles de climatisations

Parmi les modèles de climatisations, il y a les climatiseurs mobiles qui peuvent être passés d’une pièce à l’autre avec leurs roulettes. Ils sont conseillés pour des usages ponctuels quand les épisodes de chaleur ne durent pas longtemps. Les mobiles monoblocs sont reliés à un tuyau souple d’évacuation passant par une bouche de ventilation. Les mobiles biblocs ont une partie externe à l’extérieur de la pièce à climatiser, laquelle contient un échangeur et son ventilateur.

Les climatiseurs window ou monoblocs fixes sont formés d’un seul bloc où tout est intégré. Ils sont encastrés dans une fenêtre ou un mur donnant sur l’extérieur. Ils sont réservés pour les bureaux.

Les climatiseurs split sont composés d’au moins de 2 unités ; sinon, c’est un multi split. L’une d’entre elles est placée à l’intérieur et diffuse l’air froid dans la pièce. Le climatiseur split mobile dispose d’une unité mobile dans la maison et peut être déplacée où vous voulez. Tous les éléments de l’appareil sont reliés par une gaine. Le climatiseur split fixe quant à lui possède une unité à l’extérieur et plusieurs autres à l’intérieur. Il offre la possibilité de rafraîchir plusieurs pièces en même temps, soit une surface de 80 m². Les éléments à l’intérieur sont fixés au mur ou au plafond.

La pompe à chaleur air-air quant à elle n’est pas forcément un système de chauffage. Les modèles réversibles produisent de la chaleur en hiver et un doux rafraîchissement en été. Le modèle 2-en-1 est très pratique pour la saison estivale, mais aussi lors des périodes de grand froid. Le système est entièrement automatique avec un thermostat d’ambiance. Dans le cas d’une pompe à chaleur air-air multi split, il est possible de régler indépendamment les différents appareils répartis dans les pièces. Découvrez un peu plus sur le sujet à la page https://www.climatisationlyon.fr/pompe-a-chaleur-air-air-lyon/.

Le climatiseur Inverter permet de réguler et d’adapter automatiquement la vitesse et la puissance de l’appareil en fonction des changements de températures. Il diminue également l‘effet courant d’air. Il permet en plus de faire des économies d’énergie d’environ 20 % pour une utilisation sur le long terme.

Choix d’une climatisation pour sa maison

Les 7 critères de base à considérer lors de l’achat d’une climatisation sont les suivants :

  • La puissance: les climatiseurs split sont très performants et permettent de rafraîchir plusieurs pièces en même temps, la plupart des appareils ont une fonction chaud/froid ;
  • Le bruit: les climatiseurs split sont très silencieux et sont spécialement indiqués pour une installation dans la chambre ;
  • L’esthétique: les climatiseurs split sont les plus indiqués, car ils se fondent facilement dans le décor ;
  • La consommation électrique en kW multipliée par le prix du kW, puis par le temps d’utilisation en heures permet d’obtenir le coût annuel d’un climatiseur ;
  • Le rendement est le rapport entre la puissance restituée et la puissance absorbée par l’appareil, la moyenne indique un rendement proche de 4 pour les appareils les plus efficaces ;
  • Le taux de déshumidification exprimé en litres : plus ce taux est élevé, plus le climat créé par l’appareil sera optimal ;
  • Le prix  est aussi un critère clé à vérifier avant chaque achat.

Cela étant, il faut se pencher attentivement sur la technologie à adopter avant de faire l’acquisition d’un climatiseur. Évidemment, cela est fixé en fonction de l’utilisation prévue pour votre appareil. Normalement, la pompe à chaleur air-air réversible ou climatiseur réversible est la plus conseillée, car elle est très pratique. Le split mural est le mieux connu. On le place sur le mur, le plus souvent au-dessus des portes. Vous avez le choix entre un mono split ou un multi split. Les systèmes split sont indiqués pour des logements de petite taille. S’il s’agit d’un logement de grande taille, il existe un modèle de pompe à chaleur air-air en gainable. Une telle solution est adaptée aux maisons individuelles en intégrant l’appareil dans un faux plafond pour le rendre invisible.

Le système de chauffage en hiver et celui de rafraîchissement en été sont fusionnés dans le système de climatiseur réversible. Il est donc très recommandé pour les maisons individuelles. Comme l’appareil est utilisé toute l’année, il est vite rentabilisé. En hiver, il est très économique. A ce sujet, 1 kW d’électricité absorbé fournit 3 kW de chaleur. Toutefois, il faut garder à l’esprit que ce dernier n’est qu’une solution d’appoint et qu’il vous faudra un mode de chauffage complémentaire. Ceci est inutile si vous vivez dans une zone avec une température extérieure toujours supérieure à 10 ° C.

Ensuite, le climatiseur réversible se met en route lorsqu’une certaine température limite est détectée. Et, lorsque la température de confort optimale est atteinte, le climatiseur cesse de fonctionner. Un tel système permet de conserver une température uniforme dans l’ensemble de l’habitation.

Informations sur le prix d’une clim

L’étude des prix d’une climatisation est fixé selon une estimation au m² en 2019. Le prix est une fourchette allant de la plus petite superficie à rafraîchir à la superficie maximale. Le prix de la pose d’un climatiseur dépend du type du climatiseur et du type d’intégration prévu pour sa mise en place. Il en est de même pour les diverses contraintes d’installation. En général, il s’agit ici de l’emplacement de l’unité extérieure.

Les prix de la pose d’un climatiseur en 2019 sont les suivants. Ils comprennent un prix minimum et un prix maximum. Il y a la pose, et ensuite, la mise en service. Pour la pose d’un climatiseur mono split, les prix varient entre  500 € et 1 200 €. Pour un bi-split, ils sont de 1 000 € à 1 200 €. Le tri-split va de 1 300 € à 1 600 €. Enfin, les prix du quadri-split varient entre 1 600 € et 2 000 €.

Les prix à payer pour la mise en service vont respectivement pour les 4 types de climatiseurs split comme suit : mono : 150 € à 180 €, bi : 200 € à 350 €, tri : 250 € à 400 €, et quadri : 300 € à 450 €. D’autres sources affirment que la pose pour la main-d’œuvre peut même atteindre les 500 €. Elle peut être confiée à un frigoriste, un climaticien, un électricien ou un chauffagiste.

Le budget pour installer un climatiseur inverter s’élève entre 900 € et 5 000 €, matériel et pose compris.

Informations sur la pose d’une clim

Un bricoleur averti pourrait effectuer facilement la pose d’un climatiseur. Par exemple, les climatiseurs mobiles ne demandent aucune installation spécifique, sauf peut-être la création d’une bouche de ventilation. Pour l’installation d’un climatiseur window, peu de travaux sont nécessaires. Seulement, pour un modèle split, mieux vaut faire appel à un personnel qualifié pour l’installation. C’est aussi recommandé au cas où vous avez réalisé certains travaux par vous-même. Il peut s’agir de la pose des appareils, la préparation, la mise en place des connexions frigorifiques et électriques, et celle des conduits aérauliques pour les gainables. En effet, le raccordement et la mise en service du circuit frigorifique doivent être réalisés par un spécialiste. Attention, la notice d’installation ne doit pas inciter à des interventions personnelles. Il ne faut pas également se fier aux installations équipées de coupleurs rapides pour négliger la nécessité d’une intervention de spécialistes

Les unités multi splits nécessitent également l’intervention d’un frigoriste pour l’installation des unités à placer à l’intérieur ou à l’extérieur du local. Une intervention d’un spécialiste est nécessaire pour effectuer la mise en place de tous ces appareils. En effet, les conduits de passage du froid doivent être glissés dans les murs pour assurer l’efficacité de cet équipement.

Entretien de sa clim 

entretien climatisation

L’entretien de votre climatisation est une opération plus que nécessaire afin de garantir son bon fonctionnement. Cela permettra également d’éviter d’éventuelles pannes. Les climatiseurs fixes doivent être contrôlés et entretenus par un professionnel, au moins une fois par an. L’installateur peut vous fournir un contrat d’entretien au moment de l’installation. Pour 2019, le contrat d’entretien d’un climatiseur pour l’année  présente un prix minimum de 70 €, un prix moyen de 135 € et un prix maximum de 200 €.

Pour les modèles mobiles, quelques gestes simples peuvent suffire pour allonger leurs durées de vie. Ainsi, les filtres qui servent à capter les particules en suspension dans l’air doivent être nettoyés toutes les deux semaines. Cela permettra de garantir un meilleur rendement du climatiseur. Lorsque l’air contenu dans l’air se condense, il crée le condensat qui est récolté dans un bac. Il faut donc penser à le vider régulièrement. Il ne faut pas oublier qu’un filtre sale diminue d’une manière considérable l’efficacité de la climatisation ou du chauffage. Il faut également se familiariser avec l’emplacement de ces filtres. Ces derniers se trouvent dans l’unité intérieure située sur le dessus et le devant des climatiseurs muraux. Ils se trouvent en dessous pour les plafonniers et les cassettes. Enfin, les filtres pour les gainables sont dans les plénums d’aspiration. Il faut également contrôler le bon état des isolants des circuits frigorifiques et des tuyaux d’évacuation des condensats. Ils risquent de se dégrader avec le temps. Leur usure entraîne considérablement une grande consommation d’énergie ainsi qu’une inefficacité du climatiseur. 

Concernant le contrôle de l’étanchéité de l’équipement, il faut le faire tous les ans si celui-ci contient 2 kg ou plus de fluide frigorigène. Il est à faire par tout frigoriste ou climaticien détenant une attestation de capacité à manipuler les fluides frigorigènes. Il ne faut pas oublier qu’en cas de manquements à cette intervention, l’utilisateur est passible d’une amende de 5ème classe, soit 1 500 €. Par contre, si l’appareil contient plus de 3 kg de fluide frigorigène, cet entretien est obligatoire. En plus, il faut mettre en place un registre de contrôle annuel de l’équipement. Le document de contrôle doit être signé par le détenteur et le contrôleur de l’installation. Il doit être conservé pour 5 ans. Il faut rappeler que certains professionnels proposent des contrats d’entretiens et de maintenances annuels aux particuliers pour assurer ce contrôle d’étanchéité. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here