Dans sa piscine ou ses bords, l’on peut se délecter de grands plaisirs et faire de belles expériences. En effet, la piscine offre plusieurs atouts que ce soit pour la santé, les exercices, le bien-être physique ou moral. Pour profiter idéalement d’une piscine, son entretien quelque peu complexe est indispensable à assurer.

En effet, prendre des précautions pour garder toujours propre et saine l’eau de sa piscine est primordiale. L’entretien de sa piscine regroupe un certain nombre d’actions, toutes importantes. Découvrons le top 8 des actions efficaces à effectuer pour prendre soin de sa piscine.

Pourquoi entretenir sa piscine ?

Se baigner dans une eau saine et limpide présente de nombreux avantages pour la santé et le bien-être des baigneurs. Par exemple, se baigner permet de rendre neutre son pH corporel et d’ouvrir les pores bouchés du corps. En outre, l’eau de la piscine est un milieu où se développent les microbes (bactéries, virus, algues). Elle est exposée aux aléas climatiques et aux intempéries. Aussi, les baignades et les produits ajoutés à l’eau de la piscine menacent son équilibre chimique.

Il est important de noter que lorsque l’équilibre de l’eau est menacé, ses propriétés bénéfiques pour l’homme ne sont plus effectives. Ainsi, l’entretien de l’eau d’une piscine est nécessaire pour maintenir son équilibre. Diverses solutions sont envisageables notamment l’utilisation des produits chimiques pour la piscine. Cet entretien permet également de s’assurer que l’eau de la piscine présente toutes les propriétés indispensables pour offrir le confort que recherchent les baigneurs.

Ces propriétés sont entre autres son pH, sa propreté, son alcalinité et son caractère limpide. De même, entretenir sa piscine permet de prolonger sa durée de vie. Une piscine mal entretenue perd toutes ses propriétés et sa durée de vie se réduit. Il est donc important d’apporter un soin efficace et performant à sa piscine afin d’en faire une expérience optimale.

Quels sont les principes de l’entretien d’une piscine ?

Filtrage

Cette opération constitue le principal moyen permettant d’éliminer jusqu’à 80 % des saletés et dangers physiques. Elle permet également d’empêcher que l’eau d’une piscine vire au vert. Pour réussir le filtrage de l’eau de la piscine, il importe d’avoir un bon système de filtrage. En effet, le système de filtrage doit être constitué :

  • de pompe;
  • de filtre ;
  • de skimmer ;
  • de buses de refoulement.

D’une part, la pompe sert à mettre en mouvement l’eau de la piscine. Quant au filtre, il est utile pour le filtrage et le nettoyage de l’eau. Alors que le skimmer aspire l’eau, les buses de refoulement renvoient l’eau filtrée.

Toutefois, le filtre et la pompe doivent être adaptés au volume de l’eau de la piscine. Le filtre doit être nettoyé régulièrement et la filtration de l’eau de la piscine doit se faire dans la journée sous les rayons UV. La période idéale pour la filtration comprise est entre 8 h et 12 h. De même, le temps de filtration doit être idéalement respecté. Ce temps s’obtient généralement en divisant par 2 la température de l’eau de la piscine. Certaines recommandations proposent l’utilisation de floculant pour le boostage de la filtration. Ce dernier permet en effet le rassemblement des particules fines en des flocons qui vont au fond de la piscine.

Désinfection

Cette étape est essentiellement relative au traitement chimique de l’eau de la piscine. Elle vient compléter la filtration, car elle représente 20 % des actions pour entretenir sa piscine. Elle est basée sur l’utilisation de produits chimiques afin d’éliminer les microorganismes présents dans l’eau. En dehors des produits chimiques pour piscine, il est également possible d’opter pour les traitements de chlore, de l’électrolyse au sel, du brome ou de l’oxygène actif. 

Pour que le traitement de fond ou traitement chimique utilisé soit efficace, il faut veiller à ce que le pH de l’eau de la piscine soit voisin du pH neutre à 7.

Cette vérification est primordiale au risque de voir les produits utilisés perdre leur efficacité. Par ailleurs, il faut aussi choisir les produits multifonctions capables de désinfecter, de lutter contre les algues et de jouer le rôle de floculant. Le respect des doses indiquées sur les emballages est également un impératif pour éviter des effets graves.

En outre, la désinfection étant sous deux formes (traitement chimique, actions correctives), il est important de la combiner aux produits chimiques pour piscine. Ces derniers ont des actions correctives et permettent entre autres de lutter contre les algues et d’éviter la coloration verte de l’eau.

Équilibre de l’eau

L’équilibre de l’eau de la piscine dépend essentiellement de trois paramètres à savoir : le pH, l’alcalinité TAC et le calcaire TH. Il est recommandé de se concentrer sur le pH, car il constitue le principal paramètre dont dépend l’équilibre de l’eau.

Il est donc primordial de contrôler régulièrement le pH de l’eau à l’aide d’un pH-mètre ou des languettes pour s’assurer qu’il est compris entre 7,2 et 7,4.

En cas de variation à la hausse ou à la baisse, l’on recommande d’utiliser un correcteur de pH tel que l’acide ou le bicarbonate de soude.

Nettoyage

Pour que l’entretien de la piscine soit optimal, il faut combiner aux autres principes le nettoyage de la piscine. Le nettoyage consiste à enlever les feuilles, les gros débris, les insectes et les dangers physiques non éliminés par filtration. À cet effet, des appareils de nettoyage ou tout simplement un robot de nettoyage ont une grande utilité. Veillez à nettoyer le fond de la piscine en y passant l’aspirateur et la brosse de paroi afin d’éliminer les algues et le calcaire collé au fond.

En outre, n’oubliez pas non plus de nettoyer les dépôts de gras et de calcaire qui pourraient s’accumuler au niveau de la ligne d’eau. Même si l’entretien de sa piscine repose sur les quatre précédents principes, il doit être accompagné d’autres actions quotidiennes très utiles.

Le contrôle des paniers et les skimmers

Cette opération consiste à vérifier si les paniers de pompes ou les skimmers  sont pleins afin de les vider au besoin. Les déchets qu’ils contiennent pourraient entraîner des problèmes d’écoulement de l’eau. Ainsi, assurez-vous que les skimmers et les paniers soient vides et que le bac déverseur fonctionne normalement.

Vérifier le niveau de l’eau


Les conditions climatiques et l’activité des baigneurs influencent le niveau d’eau. En effet, le niveau de l’eau est souvent bas en été en raison de chaleur alors qu’il augmente en période de pluie. Un niveau d’eau trop bas signifie généralement que les skimmers pompent de l’air. Dans ce cas, l’on s’expose au risque de désamorçage de la pompe. Par contre, un niveau trop élevé empêche les skimmers d’écumer.

Bien pratique, cette vérification peut se résumer à un simple coup d’œil. Vous savez par ce geste si le niveau de l’eau est normal (à la moitié des skimmers) ou non. Cette observation aisée permet au besoin de réajuster soit en rajoutant de l’eau par pompage ou par tuyau, soit en évacuant l’excès d’eau par la vanne multivoie ou par un tuyau.

Veiller au système de filtrage

Ici, il est question de veiller à la pompe et au filtre. Ces deux éléments ont bien un rôle capital pour réussir la filtration de l’eau de la piscine. Lorsque par exemple le filtre est trop chargé ou impropre, la filtration n’est pas effective. Le filtre, s’il est impropre, doit être nettoyé convenablement. Vous pouvez vous référer à la pression affichée par le manomètre intégré au système de filtration.

Le contrôle du pH de l’eau et du désinfectant

Une à deux fois par semaine, vous devez vous assurer que le pH de l’eau de la piscine est normal, situé entre 7,2 et 7,8. Quant au désinfectant, le chlore généralement, il faut contrôler son taux pour s’assurer qu’il ne dépasse pas 2 mg/l d’eau. Ce dernier a un fort effet stérilisant pour l’eau. Le contrôle de ces deux paramètres notamment celui du pH permet d’assurer une expérience agréable aux baigneurs et l’efficacité des traitements chimiques.

Aussi, un pH neutre empêche l’eau d’être trouble et permet de lutter contre le développement des algues et des microbes. L’on recommande l’utilisation d’un produit correcteur de pH en cas de variation du pH et un produit chloré adapté pour réajuster la teneur en chlore de l’eau.

Vérification de l’alcalinité, des clôtures et des barrières


Le pH et l’alcalinité sont deux paramètres étroitement liés. La variation de l’alcalinité a de lourdes répercussions sur le pH. Il faut donc le maintenir à un niveau normal pour éviter la variation du pH. Pour ce faire, le bicarbonate de soude offre une belle alternative.

En outre, il importe de jeter un coup d’œil à vos sections de clôtures et de barrières afin de vous assurer qu’elles sont bien verrouillées, bien ancrées et bien fermées. Au besoin, vous devez réparer les sections ou les barrières défectueuses. Si vous utilisez une bâche pour couvrir votre piscine, assurez-vous qu’elle soit étanche et bien ancrée au sol.

Le contrôle du nettoyeur de la piscine

Pour finir, le nettoyeur permet de débarrasser la piscine des impuretés. Vous aviez le choix entre un nettoyeur à pression, un nettoyeur à aspiration et un robot de nettoyage. Vous devriez les utiliser avec une grande fréquence et en cas de nécessité. Afin d’allonger la durée de vie du nettoyeur, prenez-en soin et videz-le régulièrement.

Entretenir sa piscine est primordial pour préserver la santé des baigneurs et pour prolonger la durée de vie de sa piscine. Pour réussir l’entretien de sa piscine, il importe d’effectuer des actions quotidiennes. Enfin, avoir un carnet d’entretien mensuel et annuel peut s’avérer très utile.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here